Château de Maubreuil

AU JARDIN

L'arbre aux quarante écus

En ce mois de novembre, nous profitons d’une activité ralentie dans nos jardins pour évoquer les coulisses de la création de nos espaces arborés au sein du parc du Château de Maubreuil.

Nos jardiniers ont rencontré Raphaël Benetti, propriétaire du jardin « La Terre Primprenelle » en Ardèche. Ce parc, situé sur le plateau de Crussol, à Alboussière est ouvert toute l'année du lever au coucher du soleil. Il a été labellisé « Jardin remarquable » par le ministère de la culture en 2012 alors qu’il avait à peine 10 ans d’existence et a obtenu la collection nationale de Ginkgo biloba en 2019 par le Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées (CCVS) qui s’est donné pour mission de préserver la richesse et la diversité du patrimoine végétal, en fédérant les collectionneurs de plantes sauvages et cultivées, et tous ceux qui les soutiennent.

Cette rencontre coup de cœur entre nos jardiniers passionnés et le propriétaire du jardin "La Terre Primprenelle" a abouti à une collaboration  « fructueuse ! » qui verra le jour dans l’enceinte du Château de Maubreuil prochainement. Ainsi, le château sera bientôt l’heureux dépositaire d’espèces végétales rares et atypiques provenant des collections particulières de La Terre Primprenelle comme des Ginkgo biloba (Ginkgo ou arbre aux 40 écus) et des Acer japonica (Erable du japon).

Trois Ginkgo biloba, encore appelés arbres aux 1000 écus ou arbres aux abricots argentés, seront plantés près de nos tunnels végétalisés, un Ginkgo pleureur s’épanchera près du pont balinais et un Ginkgo colonnaire ornera les jardins à thèmes.

Dernier représentant d'une famille apparue il y a plus de 270 millions d'années, la famille des Ginkgoacées, cet arbre, remarquable à différents points de vue, peut vivre plus de 1000 ans. Originaire de Chine, on lui accorde souvent à tort, le statut “d'arbre fossile".  Très rustique, peu exigeant, il résiste presque à tout ! 

Le Ginkgo est classé parmi les conifères, en dépit de son feuillage caduc qui ne ressemble aucunement à celui de ses congénères : les feuilles en éventail, souples et portées par un long pétiole, sont vert vif au printemps et en été, avant de prendre une somptueuse couleur jaune d'or à l'automne, qui lui a valu ses surnoms d’arbre aux 40 écus ou d’arbre aux 1000 écus.

Notre parc accueillera bientôt ces arbres d’exception qui lui apporteront une touche supplémentaire d’exotisme, de charisme et de mystère.

Partager sur..